Breaking News

Les puissances : apparente, active, réactive

   Les puissances : apparente, active, réactive  



    *Le triangle des puissances:
 Maintenant que nous avons vu succintement de quoi était composé le courant alternatif, passons aux puissances, puisque c'est bien l'objet de cet article. Il y a donc 3 puissances différentes, que nous verrons plus en détails un peu plus tard, à savoir la puissance apparente, active et réactive.
Elles sont toutes trois liées par le triangle des puissances.
  •     La puissance apparente:
 La puissance apparente est la somme (trigonométrique) de la puissance active et réactive. C'est par ailleurs la puissance souscrite (kVA) pour abonnement ERDF. Elle se calcule comme suit :

 S=U.I
 S = Puissance apparente (VA) (homogène à des Watts)
 U = Tension (V)
 I = Intensité (A) 

   La puissance apparente est l'hypothénuse du triangle des puissances. On peut donc, grâce à ce bon vieux Pythagore, la calculer à partir des deux autres puissances :

 S=√(P²+Q²) 
S = Puissance apparente (VA) (Volt-Ampère) 
 P = Puissance active (W) 
Q = Puissance réactive (VAR)
  • La puissance active:
 La puissance active est la puissance qui va provoquer un mouvement, on pourrait la qualifier d'"utile". Elle est souvent confondue avec la puissance apparente. Elle représente, en particulier dans les habitations, la majorité de l'énergie consommée:
 P=U.I.cos φ
 P = Puissance actve (W) 
U = Tension (V) 
I = Intensité (A) 
φ = déphasage (°) 
  • La puissance réactive:
 La puissance réactive est beaucoup moins connue et plus complexe à aborder. En effet, ce n'est pas une puissance à proprement parler puisque l'on ne peut pas en tirer un "travail". Cependant, elle est nécessaire dans de nombreux systèmes, notamment dans tous ceux qui sont équipés d'un bobinage. Parmi eux, on peut noter les moteurs tournants évidemment, mais aussi les appareils de froid, certains composants informatiques, etc. Les appareils purement résistifs, dont les convecteurs se rapprochent le plus, sont les seuls à ne pas consommer d'énergie réactive. Cette puissance réactive peut être compensée par des batteries de condensateurs qui ont la propriété de pouvoir fournir de l'énergie réactive au système en ayant besoin:
 Q=U.I.sin φ 
Q = Puissance réactive (VAR) 
(Volt-Ampère Réactif) 
U = Tension (V)
 I = Intensité (A) 
φ = déphasage (°)

  La puissance réactive est plus abstraite que la puissance active, mais le fait qu'elle puisse être compensée peut offrir un voie d'économie d'énergie et donc d'une baisse de la facture d'électricité.

Aucun commentaire