Breaking News

Le transistor bipolaire: test au multimètre


Le test au multimètre permet d'illustrer la structure NPN formée par deux jonctions.
Un certain nombre de multimètres disposent de la fonction "hfe" qui permet de tester un transistor bipolaire. Il faut respecteur les connexions et savoir si c'est un NPN ou un PNP. La valeur qui s'affiche représente le gain en courant (qui s'appelle hfe) du transistor. Ce gain est compris entre 100 et 1000 pour la plupart des transistors. Il est plus faible pour les transistors de puissance (10 à 50).

Pour les électroniciens qui n'ont pas cette fonction, ils peuvent mettre en pratique leur savoir : les deux jonctions PN internes du transistor. Pour faire le test, on choisit le mode "diode" du multimètre. Les étapes sont alors les suivantes (pour un NPN).
- tester la fonction "diode" : tension nulle ou presque quand le fil rouge et le fil noir se touchent.
- placer le fil rouge (+) du multimètre sur la base. Placer le fil noir (-) sur l'émetteur. Une tension doit s'afficher, par exemple 638mV.
- laisser le fil rouge sur la base. Placer le fil noir (-) sur le collecteur. Une tension voisine doit s'afficher, mais un peu plus faible. La plupart des multimètres détectent cette variation. Par exemple : 636mV. Dans certains cas, la tension est identique. Cela ne veut pas forcément dire que le transistor est défectueux.
- tester entre collecteur et émetteur si il y a court circuit (valeur affichée proche de 0). Si oui, le transistor est défectueux.
On peut ainsi tester un transistor de façon assez fiable et même trouver les connexions d'un transistor inconnu.

Exemple d'application
le transistor bipolaire test au multimetre 0Un électronicien souhaite réutiliser un transistor récupéré. Il utilise la fonction diode de son multimètre et fait les 6 tests possibles. Lorsque "OL" s'affiche, cela signifie qu'il y a un circuit ouvert.

Seuls les cas a et f affichent une valeur pertinente. Dans ces deux cas, la connexion commune est le + sur la patte 3. La patte 3 est donc reliée aux deux cathodes des deux jonctions. C'est la base d'un transistor NPN.

Pour départager collecteur et émetteur, on regarde où apparait la tension la plus faible : en f. La patte 2 est donc le collecteur

Aucun commentaire