Breaking News

Le rôle de la contre réaction appliquée aux amplificateurs opérationnels.


Grâce à la contre-réaction (aussi appelée réaction négative) appliquée aux ampli ficateurs, on obtient des résultats dont l'importance pratique est grande. Les résultats les plus représentatifs sont :
- la stabilisation du gain originel dont la valeur est généralement très variable d'un composant à l'autre et sensible à la température ou au vieillissement ;
- la réduction des distorsions non-linéaires dues essentiellement à la caractéristique des diodes et transistors ;
l'extension de la bande passante des ampli ficateurs ;
- la réduction du bruit électronique inévitablement présent dans les composants ;
- le contrôle des impédances d'entrée ou de sortie.

Lorsqu'on applique une réaction négative, une partie du signal de sortie est soustrait au signal d'entrée. Cette modifi cation entraîne une stabilisation du signal de sortie par rapport aux variations possibles de la valeur des composants formant l'ampli ficateur .

Lorsqu'on applique une réaction positive, une partie du signal de sortie est ajouté au signal d'entrée. Cette modi fication entraîne, par effet d'avalanche, une déstabilisation du signal de sortie. Cet effet est recherché dans le cas des circuits comparateurs ou des oscillateurs .

Remarque : Il n'est pas rare, si sa conception n'est pas soignée, qu'un ampli ficateur se transforme en un oscillateur ou bien, comme chacun d'entre nous l'a vécu une fois ou l'autre, qu'un "accrochage" se produise entre un microphone et un haut-parleur ; le système d'ampli cation sonore se transforme alors en un oscillateur assourdissant (effet Larsen).

Dans ces deux cas, les circonstances font que le système a passé d'une réaction négative (système stable) à une réaction positive (système instable, puis oscillant à cause des non linéarités inhérentes au système).


Aucun commentaire